Les digital natives : un mythe ?

Publié le par DocDocDoc

On nous aurait donc menti ?? Les digital natives ne seraient pas des experts en TIC et en maîtrise des outils informatiques ? Voilà ce que nous révèle ces deux articles publiés dernièrement sur LeMonde.fr et Liberation.fr.

L'article du Monde publié le 18/03/2010 révèle que "les élèves ne sont pas aussi à l'aise qu'on veut bien le dire avec Internet". Différents témoignages d'enseignants démontrent les difficultés des élèves en ce qui concerne la maîtrise de l'information sur Internet.
"Même s'ils se font fort d'être des experts, ils sont en fait assez mauvais en dehors des blogs et des sites sociaux (ce qui se comprend, d'ailleurs)" indique Jean-Marc, "professeur moderne" !
Des pistes de travail sont fournies par Jean-François sous forme de conseils délivrés à ses étudiants pendant une recherche documentaire ...

Parmi ces témoignages, ceux d'enseignants documentalistes qui rappellent l'importance d'une éducation à la culture de l'information pour permettre aux élèves de croiser leurs sources, d'évaluer l'information, de la sélectionner et de se la réapproprier (en évitant le copier-coller).
"La documentaliste intervient dans ce sens pour que les élèves croisent au maximum leurs sources pour les amener à questionner le sérieux de l'information. Néanmoins, malgré toutes ces démarches, je constate que l'éducation à Internet sera un long chemin de croix : les élèves n'ont aucune distance par rapport aux sites, prenant pour argent comptant ce qu'ils trouvent. Ils piochent l'information et la consomment sous sourciller. Les parents n'ont également aucun recul et sensibilisent très peu leurs enfants à l'outil informatique, étant pour la plupart dépassés aux-mêmes. Enfin, certains collègues enseignants eux-mêmes n'ont aucun recul, car ils ont été aussi très peu formés à ce genre d'outils." (Maud)

Et une autre d'ajouter : "Il manque un "programme" précis de connaissances et de compétences info-documentaires, sur lequel s'appuyer dans toute la scolarité et toutes les matières, pour que les outils de communication et d'information entrent à l'école, mais surtout que les élèves en soient utilisateurs intelligents, et non passifs." (Claire Bos).


Cet article fait écho à une interview de Jean-Noël Lafargue (par Astrid Girardeau) publiée sur Liberation.fr le 10/03/2010. Jean-Noël Lafargue, expert en technologies et maître de conférence depuis 1996, notamment à l’université Paris-8 et à l’école supérieure d’Arts du Havre, nous révèle que "Les jeunes ne sont plus interessés pas l'outil-ordi". L'interviewé remet ici en cause le terme de "digital natives" en le transformant en "digital naives". Il analyse ainsi l’attitude de consommateurs passifs des 16-25 ans, moins bidouilleurs-hackers que leurs aînés.

«  Aux débuts de l’informatique, il y a trente ans, l’ordinateur servait presque uniquement à programmer, à fabriquer des choses. On inventait, découvrait, défrichait.. Pour les étudiants d’aujourd’hui, ça existe depuis toujours. Ils baignent dedans, c’est leur univers et ils ne le remettent pas en question. La plupart ne sont pas intéressés par le fait d’utiliser l’ordinateur comme outil. Plus ça va, plus il devient un média. Moins on fabrique et plus on consomme. Et les jeunes sont essentiellement bons pour consommer et communiquer... La question, c’est de savoir si cette génération va être en mesure de maîtriser le développement des technologies. Je crains que non... »

Ces deux articles ont le mérite de démystifier les natifs du numérique et de réaffirmer la nécessité d'une formation des élèves à la maîtrise de l'information afin de développer leur esprit critique et leur responsabilité face à Internet.

Publié dans TIC - numérique

Commenter cet article