Sauvons la documentation !

Publié le par DocDocDoc

Un article intéressant de Bruno Devauchelle sur l'avenir de la documentation (et par conséquent des professionnels de la doc) au regard des évolutions du numérique et plus particulièrement d'Internet. Dans cet article, l'auteur conseille la lecture du dernier dossier de la revue Books qui s'intitule "Internet rend-t-il plus bête ?". On  y retrouve notamment le fameux pamphlet de Nicolas Carr "Is Google making Us Stupid"  (traduit sur le site Framablog).

Bruno Devauchelle évoque la nouvelle place de la documentation à l'heure des TIC et souligne l'importance des CDI et des professeurs-documentalistes à l'heure où leur fonction et métier sont remis en cause. En effet, la révolution numérique actuelle redéfinie la culture de masse et on parle aujourd'hui de "culture informationnelle".
L'auteur évoque également la place du livre face aux nouveaux supports d'information et de communication dans notre société de l'information et aussi la fonction de médiation du professeur-documentaliste : "La médiation, chère a Lev Vygotsky, est indispensable et les enseignants documentalistes le savent bien. La fameuse ZPD, ils en sont une des clés, même si parfois ils le rejettent ou le cantonnent dans des procédures et des méthodologies. Parce que souvent, et l’organisation de l’école leur donne raison, c’est l’enseignement disciplinaire stricte qui a le droit institué de cette médiation. Ecoutez parler certains enseignants documentalistes et vous verrez combien leur rôle de médiateur est important, mais invisible et surtout pas valorisé. Etre médiateur dans un établissement scolaire ne vaudrait selon certain que pour les élèves, mais pas pour les adultes. Or, et l’on ne peut que le déplorer, les compétences numériques et informationnelles des adultes du monde scolaire (et même certains enseignants documentalistes) sont nettement en deça des besoins réels."

Dans son texte, Bruno Devauchelle revient ainsi sur les fondements et les principes mêmes de notre profession et du lieu CDI : "La décision visionnaire de créer des CDI dans les établissements scolaires a permis de mettre en contact direct le jeune et la source de l’information. A la différence de la salle de classe, lieu organisé d’abord pour la transmission (regardez l’insistance générale pour remettre les tables en rang d’oignon la plupart du temps… même par le personnel d’entretien). Le CDI est un lieu constructiviste. Il met le jeune face aux sources documentaires lui autorisant ainsi un parcours d’apprentissage indépendant de l’enseignant. [...] Le lieu Documentation est donc un lieu spécifique dans son modèle pédagogique. Faut-il penser que d’aucuns y verraient un lieu de perversion de l’accès au savoir ? Parce qu’il permet une médiation autre qu’en salle de classe, parce qu’il autorise une parole, parce qu’il met en contact direct avec les sources, parce qu’il ne dirige, n’oriente, ne conduit pas le parcours de l’élèves a priori, il est donc un espace temps d’une autre pédagogie qui s’inscrit dans la logique des nouveaux supports. Guy Pouzard avait jadis bien vu cette évolution, lui qui insistait pour développer le rapport aux TIC en milieu scolaire et avait modifié les épreuves de recrutement des professionnels dans ce sens."

Une lecture enrichisante qui permet de nous poser les bonnes questions quant à l'avenir du métier d'enseignant-documentaliste ... A lire avant la rentrée !

Texte à lire sur le blog "Veille et Analyse TICE" de Bruno Devauchelle.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article